À l’aide du logiciel de retouches d’images The GIMP, les élèves de 3ème ont transformés la photographie réalisée pour le sujet précédent « un peu de ma peau » en « des peaux paysages ».

Beqir Pablo 3A JPG-EXTENSION Dylan-Rémi-Lorenzo miguelkylian_3ec nabil-enzo Anna-Zoé_3D IMAGE AARON - KASSIM Imane Sélina Martin et Nico Lisa_MaximeJPG lisa-paul Reda-Bader_3°EQuentin Timon

Certains artistes créent des sortes de « paysages » à partir d’autre chose, notamment à partir d’images de peaux.

  B82kCKiCcAEmim_ Ristelhueber_FAIT20Sophie RISTELHUEBER, Fait # 20, 1992, photographie argentique.

Ici le cadrage serré et l’angle de vue choisis font planer le doute : s’agit-il d’un paysage vu d’en haut ou d’une peau marquée d’une cicatrice ? La photographie peut parfois permettre cette hésitation.

aziz_cucher_interiors_02aziz+cucher lo-res

Aziz et Cucher, série Interior, 1999, photomontage numérique. Ses artistes tapissent des espaces d’images de peaux, à la manière d’un papier- peint… Cela crée la sensation étrange de se promener à l’intérieur d’un corps-bâtiment. Ce qui donne un sentiment de malaise !

Thierry KUNTZEL, la peau, 2007, installation, photographies assemblées sur pellicule 70 mm, projection, muet, couleur, 45’3’’.

Le très gros plan fait des fragments de peaux photographiés des images presque abstraites, qui se muent en paysages, en un lent travelling.